Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
369 – La vie des seins

369 – La vie des seins

En hommage à de fabuleux nénés, glorieux tout autant que nos aînés, que des culs-pincés de nos jours auraient fâcheuses tendances à gommer. Pauvre Delacroix, à l’œuvre malmenée par d’hypocrites effaceurs de bouts de sein ! Ils étaient frères en religion...

Lire la suite

368 – Dégoût et des couleurs

368 – Dégoût et des couleurs

A Gari Noir il l’était, noir si noir, trop noir, beaucoup trop noir, Suspect, forcément suspect . « Hé ! joyeux drille à trilles débiles, vous v’nez d’ quelle île ? » Vous êtes Français ? Vos papiers, s’il vous plaît ! Vous seriez, vous l’affirmez, de...

Lire la suite

367 – Avec le temps, tout s’en va ?

367 – Avec le temps, tout s’en va ?

Algérie. Les bidasses se l’étaient appropriée « Non, rien de rien, non je ne regrette rien, ni le bien, ni le mal, tout ça m’est bien égal ! pom pom, pom pom » hé ! bien si, moi qui en étais, je regrette énormément ces moments et comment ! le mal ne m’a...

Lire la suite

366 – Apions frumentarium

366 – Apions frumentarium

Tu baises comme un rat du désert, mon p’tit pote ! Tu es là à faire ta petite popote sur sa hotte Pendant des heures et tu gigotes Qu’elle finit par en avoir la tremblote Avec toi c’est vraiment sans surprise Tu te contentes d’assurer la prise Dans la...

Lire la suite

365 – En avant, arche !

365 – En avant, arche !

Ce qu’il convient de savoir pour comprendre un tant soit peu l’exercice scabreux : Ponceau = petit pont mais aussi rouge vif Poncel = petit pont-levis ; alors Poncelle : petite passerelle ? Elle n’est guère naturelle cette teinte pour une poncelle Plus...

Lire la suite

364 – Plus tard, peut-être…

364 – Plus tard, peut-être…

Sur le plancher frissonnaient d’aise ses petits pieds si fins, si fins. A.Rimbaud - Première soirée . « Ô latin petit pied divin si fin, comme je brûle de demander ta main ! - J’ai déjà un très aimant locataire me rétorqua sa jeune propriétaire Vous avez...

Lire la suite

363 – La toison dort ?

363 – La toison dort ?

Porto laid / Porto beau / Porto gai… Surplombant la marina Du balcon, indiscret malgré moi, j’ai vu cela ! Cliché volé, à la volée. Revenant de plongée Elle s’épongeait et soigneusement se séchait Totalement impudique, en public ! Serviette pour petite...

Lire la suite

362 – Fou ?

362 – Fou ?

Doit-on rouer de coups le petit enfant fou ? « Hou !hou ! hou ! Honte sur vous » Hurla le vieil hibou Ou alors donnons-lui un doudou en garde-fou Ou mieux, du miel, des bonbons, du sirop, du cachou ? Voilà qui est plus à mon goût Admit ravi le hibou car...

Lire la suite

361 – Bande rugueuse

361 – Bande rugueuse

Tendrement mutine, elle était longue et fine Comme une allumette et joliment coquette La toute première fois qu’elle se frotta Juste une étincelle L’amorce d’un embrasement de jouvencelle Misère ! elle craqua Et point ne s’enflamma, point ne se consuma....

Lire la suite