134 - Lui et elles.

Publié le par Petitalan

undefined

" En te voyant arriver, j'ai frémi,
tu m'as flanqué la pétoche de ma vie.
Sur l'heure, j'ai craint pour mes précieuses noisettes,
judicieux choix que celui de ma tête ! 

- Si Cupidon affichait de tels rogatons,
il y a belle lurette qu'il mettrait un caleçon.
Ma préférence va vers Fauchon,
au moins j'en ai pour mon pognon !

Hé, l'athlète ! Sur un si petit perchoir,
sûr qu'en à peine une seconde, j'allais choir !
Pourquoi courir vers un funeste destin,
quand misérable se révèle le butin ? "

Le culot des aristos, bobos and co... 

Vos gueules les mouettes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article