144 - Tête de Turc

Publié le par Petitalan

070624-0316-7.JPG

Pour son long nez de clown objet de quolibets,
par la gente qui ondule jugé très ridicule,
celle qui frétille lui trouve un côté joyeux drille,
celle couverte d'écailles de rire a mal aux entrailles.

Mais...

Pour plaisanter, pas plus zélés que les ailés.
Les gravelots lui lancent des gravillons
" Huîtrier... Huîtrier... Tes vitres allons briser ! "
Les cormorans à grands coups d'ailes se battent les flancs
le considérant franchement désopilant.
Les mouettes rieuses se font plus encore moqueuses
" Allez, montre-nous comment tu bouges ton bec rouge !
Secoue d'un gros rire les bancs de harengs marrants. "
Même le grave goéland y va de son compliment : 
"Ah ! Toi, l'artiste, on peut dire que tu n'es pas triste. "

Le nez de l'huîtrier d'encore plus s'allonger
devant une confraternité fort malmenée.

Que la fin de cet exquis récit soit bien sentie,
le genre l'exige ainsi, de bon gré je m'y plie.

D'un avéré imbécile peut-on exiger
qu'il renonce un instant à la stupidité ?
Celui que la nature a doté de grands pieds
ne devrait pas se gausser de qui a long nez.

Chez les zoziaux,

comme chez les zozos.

060625-07-hu--trier-pie.JPG

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 16/10/2010 18:23



tu vois, au départ, j' aurais hésité entre huitrier et vanneau, puis en lisant ton récit, je me dis que chacun a sa petite spécialité, ce qui élargit la palette offerte par la nature en
nourriture !


Dommage que pour l'homme il n' en soit pas ainsi



Petitalan 18/10/2010 11:33



Toi, là, c'est manifestement un vanneau huppé. Un bel oiseau.


L'huîtrier est... plus comique - mais ne lui dis pas. La photo est prise d'assez loin car il ne s'approche pas trop facilement et mon zoom n'était pas trop puissant. Côtes bretonnes.


Bien à toi.



sabaty 05/10/2010 14:05



Hello Petitalan,     Il manquera toujours deux sous de discernement à l'imbécile pour se rendre compte de son propre état... N'en tiropns pas gloriole, le sage nous
rappellera que le miroir reflète ce que nous avons mérité...Aussi avec humilité je dis : Qui suis-je moi pour juger ? T'as raison mon ami, et tout cela tu l'as bien dit, dans le langage des
oiseaux avec des noms d'oiseaux, sans offencer npersonne... Salut l'artiste.  Amitiés  A+



Petitalan 06/10/2010 19:32


Sans flagornerie, c'est un réel plaisir de te retrouver sur nos lignes (j'étais à Air Fr.) Blogs en parler a été mis à poil avec le départ de Moâ et beaucoup ont mis les pouces, partis ailleurs.
Facebook ne me semble pas être un éden - un point of view. Dommage et gâchis, nous faisoins joyeuse bande. Mais ainsi va toute chose, n'est-ce pas et pas seulement pour les carottes et les mouches.
On nait, on vit, on meurt. Attendons un peu quand même. Bien à toi et cordialement. Ici j'ai naturellemnt été influencé par Jean de la F. , un maître.