146 - Il court

Publié le par Petitalan

Toujours, nuit et jour, Kikour court.
Court de pattes, son allure soutenue continue nous épate !

 

undefined

 

Il fonce, il fonce, droit devant, en totale défonce.
Aujourd'hui par là, demain par ci.

Au petit trot qui l'aime le suit.
La vitesse de croisière n'a pas cours à la Cour.
Alors, à l'heure, la Cour accourt.

A  respectueuse et réglementaire distance
- hé ! y a qu'un Chef en France ! -
suit la harde blafarde quelque peu en arrière
ravie d'avoir été autorisée à faire un peu de poussière.

A condition que cette poussière ne porte point ombrage à l'image
de Celui qui plane au-dessus des nuages
mais risque la chute dans les sondages.  

La mésaventure du téméraire Icare
reste gravée dans toutes les mémoires. *

nda : Les rimes riches étant désormais, je crois, soumises à l'Isf, je veille à ne pas dépasser les quotas. 
Et puis, en plus, elles sont hors de prix.

* Je le suppose.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 16/10/2010 18:37



c' est ma foi amusant de constater que pour moi, c' est plutôt l' opposition que je verrais en sanglier, à la hure cherchant surtout à détruire, les champs ensemencès de la
droite


Tu comprendras alors, que le sanglier que je préfère est enfilé



Petitalan 18/10/2010 11:38



Ton texte, la fin, avant que je visse (?) la photo m'a fait peur. Ouf !


Là il ne la ramène plus, pas le beau rôle.


Celui-là, sur la photo, a rejoint le centre, non ! et il l'a dans le... (baba ?)


Bien à toi.



Paul 16/10/2010 17:01



Cochonnerie de sangliers (enfin si je puis dire parceque c'est quand même bon à manger...) qui nous retournent tous nos beaux fairways et autres abords de Greens (je dois avoir quelques
photos quelque part faut que je charche....)


bon weekend à toi!


Paul



Petitalan 18/10/2010 11:26



Je reconnais volontiers que ce n'est pas un animal spécialement sympathique mais il a été fait ainsi et ce n'est pas sa faute. Allo Maman bobo.


Je me suis trouvé un jour nez à hure avec lui, un gros papa, dans un bois et ni l'un ni l'autre n'en avons mené large, surtout moi. Est-ce que parce que j'étais plus beau que lui qu'il s'est
enfui ? Ah ! ces délits de belle gueule...


Bien à toi et à tes tees.