150 - Au bout du fil

Publié le par Petitalan

undefined

Le prix de Vertu n'est jamais décerné au premier venu
qui pour l'emporter se mettrait à nu.
De son village Lili* est une rosière qui prend soin de protéger ses arrières,
se gardant d'exposer de face, de dos, à tort et  à travers, son derrière.

Mille dieux du ciel, quelle est donc cette merveille
accrochée au fil, cette étoffe fragile,
offerte au regard lubrique de curieux ?

Sapristi ! c'est la culotte à Lili. *
Flotte au vent le tissu qui couvre un cul
rebondi et charnu que nul n'a vu.

L'envie de voir ne manque certes pas
mais plonge les gars dans l'embarras.
La seule idée d'être éconduits
refrène vite les mâles appétits.
Derrière chaque persienne
veille une paroissienne.

En nos charmants petits pays
pas un secret ne passe la nuit.

Qui caresserait l'espoir d'être l'élu
peut d'ores et déjà faire une croix dessus
sauf si son exceptionnel C.V. fait état d'insoupçonnées qualités.
Ce sera au D.R.H. de décider.
Ainsi désormais fonctionne notre nouvelle société.


*Pour préserver l'intimité et l'honorabilité de la miss porteuse, le nom, évidemment, a été modifié. 
Guenièvre de Fontenaille du Chapeau Plus Large que ses Idées, en ce sens, rudement bataille.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

louna 07/02/2008 16:23

Les grandes choses sont des ensembles de plein autres petites et ici, la poesie se dévoile au détour de chaque image... du grand bonheur !

Petitalan 07/02/2008 17:11

Merci, droit au coeur. Je vais de ce pas frapper discrètement à votre porte.