161 - Enlevez, c'est pesé !

Publié le par Petitalan

Voici une histoire qui n'est pas pour les enfants.

Qu'ils soient prudemment et fermement tenus éloignés de l'écran !

 

undefined

(intro :)
Femmes à souhait enveloppées
font abondamment saliver
qui prend le temps d'apprécier
le généreux des quantités exposées.

(on y va :)
Félicitations, congratulations : très chère, que de chair !
Foi de connaisseur, je vous trouve éloquemment opulente,
par avance et d'évidence assurément succulente.
De la marchandise présentée, je ferai volontiers bonne chère !


L'abondance incontestable de graisse sur votre fesse
au plus haut point (?) sérieusement m'intéresse.
J'ai la ferme intention de m'offrir une bonne tranche de votre appétissant jambon
que je consommerai tel le glouton sans aucune retenue et encore moins de modération.
De vos seins que j'imagine (car ils ne sont pas de ce côté !) pas vraiment jugulés
je peux, je veux, ce défi à la gravité, avec ou sans votre permission, relever.

A l'instant, avec fourchette et couteau, mettons-nous gaillardement au boulot.
En compagnie du Diable, que nous prenions place à table.
Point ne suis le Prince Charmant, dans les histoires attendu impatiemment,
mais bel et bien l'affreux Ogre des contes pour enfants, terriblement gourmand
et franchement, maintenant, j'ai la dent !

nda : Cette effrénée consommation d'adverbes aurait fortement indisposé cette chochotte de Gide. Assurément.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oncle Dan 09/02/2011 18:19



Les hommes préfèrent les blondes,


Les hommes préfèrent les rondes...



Petitalan 13/02/2011 10:31



Rondeurs. Qui donc resterait indifférent devant l'abondance ? L'ascète, peut-être, mais pas de 5 à 7, car il n'en est pas moins homme.


Bien à toi.



pascal 04/02/2008 17:30

c'est vrai, texte bien tourné bravo et merci d'être passé sur mon blog!