443 – Confusion.

Publié le par Petitalan

Fantasme oiseux ou banale confusion mentale ?

 

Rare et cocasse tout autant qu’une bécasse

Pourtant il n’avait rien d’icelle, pas même les ailes

Le bec ? peut-être et encore…

Un bec de gaz de moi connu enrageait

D’être seulement ce qu’il était.

De ce fait

En place plus ne tenait, plus n’en pouvait.

 

Il me l’a dit :

Fallait à tout prix

Qu’il se casse, qu’il quitte la place

Qu’il se déplace… comme la bécasse.

 OB443-090219--4-.JPG

 

Dans le quartier, je suis passé et repassé,

Là précisément où il était planté,

Simplement pour m’assurer que son vœu avait été exhaussé.

Aux dernières nouvelles il ne s’est toujours pas envolé.

 

Alors, une histoire sans suite ?

Oui et non ! Un peu de gaz avait pris la fuite…

 

Nda : au temps de l’éclairage à gaz, évidemment. Ce qui ne rajeunit personne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 25/07/2010 20:22



on peut le comprendre lorsqu' on sait que le Gaz Part !


Pourtant ce bec là semble être tombé sur un os ! qu' il se sonsole, il devrait faire partie du patrimoine, et se dire qu' une fuite de gza peut être dangereux !


bien à toi



Petitalan 30/07/2010 09:48



On se met au jeu de mots laid ! Bravo.


Bien à toi.



Pom de l'atelier papillon 25/07/2010 19:04



De jolis jeux de mots... je n'ai pas connu le temps des allumeurs de réverbères, mais ça devait avoir un certain charme !



Petitalan 30/07/2010 09:24



Ce n'était pas non plus tout à fait le bon temps car le gaz était nocif. Mais on a bien le droit d'enjoliver le passé, non ! Bien à toi et bonne fin de semaine.