453 – Ravenala.

Publié le par Petitalan

 

De la pointe de la lame

De toutes mes forces, de toute mon âme,

Sur le tronc de l’arbre du voyageur

Avec application, j’ai dessiné un grand cœur.

Pour toi, rien que pour toi, mon cœur

Avec amour, avec ardeur.

 

T453-100108-8586--2--arbre-du-voyageur.JPG

Au plus dur de l’écorce

Je mis tant de force

Qu’à l’instant de graver ton nom

La lame s’est brisée, en protestation, comme pour dire « Non ! »

 

Plus tard, quand devant l’arbre je suis repassé

De battre mon cœur s’est arrêté

Un avis y avait été apposé :

« Emplacement disponible – espace à louer »

 

Moralité :

Sous peine de grave déconvenue, d’un soupirant la lame

Doit être à hauteur de la flamme.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 16/10/2010 18:28



j' en suis encore à me demander si c' est l' arbre ou le paon qui a copié



Petitalan 18/10/2010 11:34



Efectivement c'est troublant. Je n'avais pas fait le rapprochement. Au paon pour moi.


Bien à toi.



DEESSE 09/10/2010 02:51



Comme c'est touchant!


Des mots qui nous font encore rêver. On aimerait les entendre encore et encore et encore...



Petitalan 09/10/2010 17:13



Tu en connais l'inspiratrice.


Bien à toi et bises inter continentales.